Antoine dit « Toinou »

J’ai été là ! J’ai eu une belle vie quand même… On pourra toujours s’aimer, s’aimer dans notre cœur et je serai toujours avec vous.

TOINOU
Sa vie

Antoine est né en 1996.

Jusqu’à l’âge de 7 ans il était un petit garçon comme les autres petits garçons de son âge.

Malheureusement on lui diagnostique une tumeur au cerveau de la taille d’une orange et à partir de ce moment-là sa vie bascule.

Pendant 17 ans Antoine lutte contre le cancer qui prendra chez lui plusieurs formes.

Pour sa tumeur au cerveau il subit 3 opérations en juin 2004, juin 2005 et janvier 2006. Il sera soigné par chimiothérapie et par radiothérapie. Mais toucher au cerveau n’est pas anodin !

Toutes ces années de chirurgies et de traitements lui laissent des séquelles physiques telles que de la calvitie, une grande cicatrice sur le cuir chevelu et du poids à cause du disfonctionnement neurologique de la satiété. Des séquelles invisibles telles que : des troubles cognitifs, des troubles mnésiques, de la lenteur et de la fatigabilité.

Vivre aux côtés d’Antoine c’est vivre en prenant en compte toutes ces complications et être attentif de manière à l’aider dans sa vie et dans ses apprentissages.

Il rencontre de grosses difficultés scolaires mais il a tout défié par son obstination et sa grande force.

En décembre 2012, alors qu’Antoine commence une vie presque normale grâce à sa soif de vivre et à son optimisme à toutes épreuves, il récidive au cerveau mais cette fois ci, il n’est pas opéré. Antoine a de la radiothérapie.

En janvier 2013 il développe une nouvelle tumeur entre le cou et les omoplates. Il devra subir une intervention chirurgicale qui touche cette fois à sa colonne vertébrale ce qui l’oblige à être broché et ne se tiendra plus jamais droit au niveau du cou. Pendant 2 ans, il faudra veiller à ce qu’Antoine ne porte pas du lourd, ne fasse pas de sport, ne tombe pas et ne se fasse pas bousculer au risque d’être paralysé.

Grâce à son optimisme et à sa joie de vivre, Antoine retrouvera sa mobilité et plus que jamais l’envie de poursuivre ses études. Il réussira son BAC pro logistique et décidera de se lancer dans un BTS de managements des unités commerciales.

En juin 2018 apparait chez Antoine une nouvelle tumeur très agressive et inconnue du corps médical. Elle se trouve sur la queue de cheval tout en bas de la colonne. Malheureusement au même moment Antoine fait une double embolie pulmonaire qui retardera les traitements pour sa nouvelle tumeur. Hospitalisé d’urgence, entouré de sa famille et de ses amis, Antoine lutte pour rester en vie. Pendant ce temps, sa tumeur en profite pour grossir de manière imprévisible. Elle mesure 19 cm.

A peine sorti de l’hôpital et de voir un rayon de soleil, Antoine y retourne car il fait une compression médullaire avec pour conséquence une paralysie du bassin jusqu’au bout des pieds.

Antoine est incontinent et se déplace dorénavant en fauteuil roulant. Il doit s’adapter à cette nouvelle vie avec toutes les difficultés et les contraintes que cela sous-entend.

Il supporte plusieurs traitements de chimiothérapie mais en vain, bien qu’Antoine ait la volonté de tenter une nouvelle opération malgré son affaiblissement, le corps médical est contraint d’interrompre l’intervention car la tumeur est trop étalée.

Un dernier essai de chimiothérapie encore à l’étude est testé sur Antoine… En vain.

Ses reins ne fonctionnent plus, il a de l’ascite dans l’abdomen et sa tumeur est énorme. Antoine est condamné. Il le sait. Sa famille et ses amis le préparent et le rassurent mais Antoine lui-même nous prépare avec des pointes d’humour et avec beaucoup d’amour. Il garde le sourire jusqu’au bout et la tête haute pour nous quitter le 15 janvier 2021 à 24 ans.

Il s’est toujours battu avec une grande force et beaucoup de dignité. Le sourire, la bonne humeur et l’optimisme faisait partie de lui.